Le pays où les jours comptent triple (4) – Les Galápagos  (ou le pays des lions de mer)

 

carte

L’archipel de Colon, composé d’une quarantaine d’iles volcaniques, se trouve à 1000 km au large de l’Equateur, au milieu de l’Océan Pacifique (que je n'avais jamais vu) ::: Aller en Equateur sans passer par cette province, c’est un peu dommage mais cela demande une organisation particulière ::: C’est impossible d’y aller par ses propres moyens, le parc est très protégé et, sans compter l'avion et l'hébergement, il faut débourser 100 dollars de droits d’entrée sur le sol et l'accompagnement d'un guide est obligatoire ::: Dès notre arrivée à Quito, nous avons couru les agences de voyage pour organiser notre petite expédition ::: 5 jours de croisière, à passer d’île en île ::: Avec dans l’idée (pour moi) de nager avec des lions de mer ::: Un rêve de petite fille ::: L’année dernière déjà, on avait pu approcher une colonie sur une plage en Islande ::: Autant dire que mon excitation à la veille du départ était au maximum ::: Le jour J aussi ::: Dans l’avion, encore plus ::: Et sur le tarmac, je faisais des petits sauts de lama ::: Et je me suis prise pour Darwin :::

 IMG-20130823-00331L'Eden, notre bateau

Arrivée au port, étant un peu naïve, je me demande qui a laissé traîner sur le ponton un gros sac marron ::: Surprise ! C’est une petite lionne de mer occupée à faire sa sieste au milieu des passagers débarquant ::: C’est donc vrai, aux Galápagos, il y a des lions de mer « errants » ::: Et on va en croisé beaucoup, partout :::

Sur l’île Seymour, nous avons observé la végétation (en mode hiver, puisqu’au sud de l’Equateur c’est l’hiver) et des tortues terrestres géantes (vraiment géantes) ::: Et comme l’archipel est d’origine volcanique, on a fait quelques expéditions au centre de la terre ou presque, dans des failles rocheuses et des tunnels de lave où coulent des sources :::

IMG-20130822-00301Photo1055

Les très très grosses tortues (centenaires pour la plupart)

IMG-20130823-00321

Débarquement, le Gersois prend tout et n'importe quoi en photo

Pendant la nuit, notre bateau a quitté l’île Seymour pour Floreana Island :::  Le matin, visite de l’île, de ses plages et de la Post Office Bay ::: Depuis le XVIIIe siècle, se trouve là une boîte à lettres un peu spéciale ::: Vous déposez votre courrier non affranchi qui sera, ou pas, récupéré par un voyageur vivant non loin de vos destinataires et à lui de remettre ce courrier (en main propre ou avec un timbre) ::: Nous n’avons pas déposé de courrier mais nous avons relevé deux cartes postales à destination de Paris postées dès notre retour :::Photo1068

Ce jour là, je relève un grand défi pour moi ::: Je sais à peine nager, je n’aime pas spécialement mettre la tête sous l’eau, bref l’eau c’est pas mon truc ::: Mais ici, la grande activité, c’est le snorkeling ::: Avec les lions de mer, notamment, qui aiment venir jouer avec des humains à masque et tuba ::: Je prends une grande respiration et je me dis que ça serait dommage de rater ça ::: Enfiler la combinaison est déjà une épreuve pour moi, apprendre à respirer dans le tuba en est une autre ::: Heureusement, on « s’élance » depuis la plage (et non pas depuis le zodiaque), j’y vais à mon rythme ::: L’eau est à 18 degrés, c’est l’hiver ici ::: Le Gersois se marre bien (on passera sous silence que Monsieur a son permis de plongée sous-marine) ::: Là, c’est la claque ::: Non seulement des lions de mer viennent s’amuser avec nous, mais aussi des pingouins et des tortues ::: 

IMG-20130823-00312

J’assiste à un amusant face-à-face ::: Depuis, j’ai une persistance rétinienne ::: Dans mon œil gauche, je vois le Gersois dans sa combi, dans mon œil droit une tortue qui le regarde ::: Je ne sais pas lequel des deux est le plus intrigué ::: Cette photo mentale m’accompagne tous les jours ::: Le même jour, on nous propose une nouvelle plongée autour d’un rocher ::: Mais le fort courant (et l’eau glacée) a raison de ma raison, je reste sur le zodiaque avec une autre passagère qui n'aime pas trop l'eau non plus (en plus, il faut se jeter à l’eau depuis le zodiaque, c’est trop pour moi ce jour là) ::: Une fois sec, on repart à la découverte de l’île, de ses plages et de sa lagune aux flamands roses :::

IMG-20130823-00336IMG-20130823-00348

IMG-20130823-00353IMG-20130823-00358

 

Photo1075

 

On rencontre des crabes et des fous à pattes bleues ::: Ce soir là, je m’octrois une petite parenthèse musicale, mp3 sur les oreilles, depuis la terrasse supérieure du bateau ::: Toute seule, entre l’île et le couché de soleil, la musique à fond, je danse, c'est ma petite boum à moi ::: Le sentiment océanique me chavire ::: Pendant la nuit, je vais moins faire la maligne, je suis bien malade :::

IMG-20130823-00363Le couché de soleil que personne ne pourra jamais me voler

Mais réveil à 5h, départ à 6, pour une balade de trois heures à Suarez Point sur l’Île Española :::  De nouveau, on croise des crabes et des lions de mer ::: Sur un coin de plage, j’apperçois ce que je pense être un gros poulpe ::: IMG-20130824-00365Faut vraiment que j’apprenne à mettre mes lunettes tout le temps ::: C’est un tas d’iguanes marins ::: L’odeur est forte et les bestioles assez intriguantes ::: On s’approche très près ::: 

Photo1086

Au cours de la balade, on croisera aussi des buses, des fous à pattes bleues, des albatros, plein d’oiseaux et des serpents ::: Mais là, je me garde bien de m’en approcher :::

Photo1087Photo1082

Photo1085Photo1090

IMG-20130824-00392IMG-20130824-00402

 IMG-20130823-00343IMG-20130823-00351

IMG-20130824-00364

IMG-20130824-00376IMG-20130824-00386

IMG-20130824-00414  

L’après-midi est consacré de nouveau au  snorkeling au milieu de nos amis, sur deux sites différents ::: Promis, on ne s’y fait pas de nager avec des lions de mer enjoués ::: Ni de voir des poissons de toutes les couleurs :::

IMG-20130823-00326

En route pour le snorkeling, ce coup-ci, on saute depuis le zodiaque

Puis balade sur une immense plage de sable blanc, Gardner Bay ::: Non ce ne sont pas des rochers mais bien des lions de mer qui font la sieste là :::

IMG-20130824-00419IMG-20130824-00420

IMG-20130824-00424

Prise des mesures du bétail pour le glisser dans mon sac à dos 60L ...

bon, j'ai renoncé à mon projet de le ramener à la maison à cause de l'odeur (un peu forte)

Le bateau part ensuite pour notre dernière destination, l’île San Cristóbal ::: En chemin, on croise un banc de dauphins qui décident de nous suivre sur plusieurs kilomètres :::

IMG-20130824-00434

Ou comment rater toutes les photo des dauphins !

On est tous sur le pont à pousser des cris ::: La mer est agitée et on se prend une énorme vague (un mur d’eau) ::: Je suis bonne pour me sécher et me changer :::

IMG-20130824-00441

A San Cristóbal, les lions de mer sont chez eux,

on en trouve même dans les aires de jeux des enfants et au milieu de l'université !

Après une soirée sur l’île à boire des Klub avec nos nouvelles copines, on visite l’île le lendemain ::: A 6h30 du matin (oui, oui, 6h30, sans avoir pris notre petit-déjeuner), on me plonge dans l’eau (toujours à 18 degrés) avec ma combi pour une dernière séance de snorkeling ::: Le site est incroyable,  Kicker Rock ::: Le but est simple, on doit nager dans la faille entre les deux rochers ::: Et là surprise, on retrouve nos copains les lions de mer mais aussi des…requins ::: Ce ne sont pas ceux des « Dents de la Mer », mais ça fait quand même son petit effet ! ::: Je ne crâne pas, je suis pas à l’aise du tout car je ne vois pas le fond de l’océan (comme c’est étrange) autant dire que j’ai un peu fait ma traversée à toute vitesse, histoire de retrouver le bateau de l’autre côté ::: Je savoure quand même la baignade et le site (et mon petit-déj après) :::

IMG-20130825-00444IMG-20130825-00451

Kicker Rock (on nage entre les deux rochers)

C’est déjà l’heure de quitter ce paradis, le cœur bien lourd mais chargé de belles images et de sensations ::: En trois heures d’avion, on regagne Quito ::: On approfondit notre visite de la ville et on file passer une journée à Mindo, petit paradis terrestre ::: On passe la journée à se balader à la découverte des cascades dans une végétation dense et on fait un tour en tarabita à 250 m du sol (j’ai toujours le vertige) ::: C’est le coup de foudre pour ce petit coin d’Equateur :::

Photo1095Photo1094

 Dernière soirée à Quito, dîner chic à LaChoza ::: A deux heures du matin, on n’est pas très frais (ni dispo) pour partir à l’aéroport ::: Le contrôle à la douane me file la trouille, surtout que j’ai dans mon sac à dos mon souvenir le plus précieux de ce séjour ::: 14 heures de vol et deux avions plus tard, nous voilà de retour à Paris, prêts à repartir au plus vite ! :::

Photo1101Oursin de mer, éhontément volé sur une plage

(et ramené caché dans des kleenex au fond de mon sac)