:::Le périple islandais:::

Ou la très grande peur

400939_4255345977501_564712973_n

Donc, en Islande, il y a de l'eau ::: Il pleut, il a des cascades partout, on est entouré par la mer, l'eau sort par des trous dans le sol (un geyser, ça s'appelle), il a des glaciers ::: Bref, il y a de l'eau partout ::: Il a aussi des rivières qui vivent leur vie et qui parfois modifient le tracé des routes, ou pas ::: Donc, en Islande, il a des guès à passer et là il faut avoir des 4x4 ::: C'est assez rigolo de passer un gué, le Gersois chausse ses méduses et file dans l'eau glacée juger du niveau ::: Il revient, on étudie le passage et on se lance ::: Sauf que, sauf que, sauf que ::: A la presque fin de notre séjour, nous avons pris une des deux plus dangereuses pistes du pays ::: Interdites aux voitures, seulement autorisées aux 4x4 et aux 2CV (si, c'est vrai !) ::: Mais cette piste, la F208 dans sa partie sud, offre des paysages incroyables pour rejoindre un site non moins incroyable, le Landmannalaugar ::: Nous voilà donc sur cette piste assez rude, complètement étonnés par les paysages (en gros, des volcans couverts de mousse fluo et le tracé noir de la route, en lave, qui tranche, je dis ça, je dis rien) et passant quelques "petits" gués ::: Tout cela n'était qu'un échauffement jusqu'au gué fatidique ::: Pourtant, on l'a bien observé celui-là avant de se lancer (par la gauche, une erreur) ::: La voiture n'a jamais pu remonter le rebord d'en-face et s'est plantée sur ses deux pneus arrières ::: Là, c'est comme dans un film ::: On est seuls au monde, la voiture au milieu d'une rivière, avec de l'eau qui monte et qui rentre tranquillement à l'intérieur ::: Je m'entends dire "Arrête, 'le Gersois', arrête " (sous-entendu, arrête de patiner, on s'enfonce encore plus), il répond "je ne fais rien" ::: Aïe ::: Le Gersois (aka "mon héros"), en méduses et caleçon, sort de la voiture et en fait le tour ::: Je retire mes chaussures, je retrousse mon pantalon jusqu'en haut des cuisses, je noue mes lacets, je mets mon collier de chaussures de marche autour du cou et je sors ::: Jambes nues dans un bon mètre d'eau glacée (je mesure 1m60) ::: Tous les deux sur la rive, on observe la voiture, le cu*l dans l'eau ::: Au bout d'une bonne (et longue) dizaine de minutes, une première voiture arrive, puis une seconde ::: Sans corde pour nous aider ::: Et l'eau continue d'entrer dans la voiture ::: On se met à l'eau (toujours glacée) pour pousser ::: Rien n'y fait ::: Le Gersois gère la voiture, les affaires qui prennent l'eau, multiplie les aller-retours dans l'eau glacée, fait tout ce qu'il peut ::: Et moi, consciente de mon incapacité à faire quoi que ce soit (je n'ai pas mon permis de conduire, ni la force d'Hulk pour tirer la voiture), j'attends, glacée, sur la rive ::: Enfin (au bout d'une certaine éternité), un bus 4x4 arrive et en deux secondes ou presque, la voiture est tirée hors de la rivière ::: Quand le Gersois, au volant, sort et ouvre la portière, de l'eau dégouline ::: Il ne manque que des petits poissons (rouges) ::: Comme dans un film ::: On a mis plusieurs jours à faire sécher la voiture (et nos duvets) ::: Après, à chaque gué, j'avais la nausée ::: Mais ça valait le coup, car le Landmannalaugar, c'est exceptionnel (sauf les deux horribles gués juste avant l'arrivée - et le départ - du refuge, mais quelle horreur ce truc !) ::: Mais surtout, on ne s'est pas disputé ::: Aucun mot plus au haut que l'autre et surtout aucune crise d'hystérie de ma part ::: Me connaissant, on m'aurait prédit cette aventure, je serais devenue complétement dingue rien qu'à cette idée ::: Mais là rien ::: Il n'y avait certes pas mort d'homme juste une grosse peur ::: Et surtout une confiance énorme en le Gersois ::: Je savais qu'il allait nous sortir de là ::: Même si en vrai, ce fut un bus 4x4, il reste pour moi celui qui nous a sorti de là ::: Pour aller voir tout ça :::

281840_4255360977876_484459865_n

284682_4255358017802_1312981493_n

292982_4255349537590_1964380973_n

375823_4255351777646_1039153945_n

394357_4255350057603_1349345254_n

558825_4255354497714_2066602322_n

564442_4255362257908_168363679_n

574840_4255360417862_1208554761_n

C'est beau, non ? :::

556438_4255369258083_667772896_n

Récompense ultime de cette journée pleine d'émotions, après une belle balade à pied de trois heures,  on a pris un apéro et un grand bain dans la source chaude à 40e ::: Un délice avant une nuit au refuge (moins délicieuse avec un duvet humide et 40 personnes autour de nous) :::

(maintenant que je sais que tous les touristes se plantent dans les gués, je ne suis pas plus rassurée, le prochain voyage se fera dans un pays sans gué ou alors avec un 4x4 aux pneus plus grands que moi !)

:::A suivre:::