la vie paisible

05 novembre 2016

Entre Chicago et Berlin

On avait prévu de partir à Dublin, on est parti à Copenhague ::: Logique géographique ::: Comme tout touriste qui se respecte, le premier soir, on dîne sur  Nyhavn à la lumière des bougies :::  

14961344_10210337327765172_2070886370_n

Le premier jour, on part à la découverte du quartierde Frederiksberg ::: Véritable hipsterland danois ::: Petit-déjeuner chez Rist et on découvre que, oui, les Danois laissent bien leurs enfants dehors pendant qu'ils prennent leur café ::: Passage par Frederiksberg Have pour rejoindre Norrebro et l'Assistens Kierkegaard en passant par Vestberbro ::: 

14963042_10210337321445014_1705012303_n 14963060_10210337321765022_536362534_n

Traversée de la ville dans l'autre sens pour rejoindre Papirøen, marché couvert de street food danoise ::: On y trouve de tout dans une ambiance joyeuse :::  On boit, on dîne et on admire les étoiles sur le port :::  Et au Wish Tree Garden de Yoko Ono, on laisse un voeu (et pas un vélo, donc) :::

14915039_10210337893259309_1624403694_n14936920_10210337890419238_732289813_n

Au deuxième jour, on pousse jusqu'au marché couvert de Torvehallerne pour le brunch ::: Horreur, les adresses à tester sont soit fermées, soit déjà pleines à craquer ::: On trouve alors par hasard un lieu charmant à la cuisine délicieuse (Feel Good, sur øster farimagsgade) ::: 

En chemin vers le quartier de Christiana, on passe par Rosenborg Slot (le château de Christian IV)

14962489_10210337896139381_728234916_n

Nyboder (le quartier de la marine royale avec ses maisons oranges)

14962282_10210338165386112_517750246_n14937068_10210338165906125_2024393365_n14971438_10210338162906050_130392068_n 

Si on a bien vu la petite Sirène malgré la horde de touristes, on lui préfére sa cousine, la petite sirène génétiquement modifiée (et qui n'intéresse aucun touriste pour le coup) ::: Juste avant, on a bien sûr fait le tour du Kastellet :::

14962462_10210338165186107_1938988186_n

Pour rejoindre Christiana, on longe le port et traverse la place d'Amalienborg 

14971349_10210338165066104_1439542130_n

tout en assistant à la relève de la garde (ce n'était pas vraiment prévu), on rejoint Christianshavn en passant par Vor Frelers Kirke :::

14961438_10210338164626093_410950617_n

14961563_10210338164386087_129119217_n

Petit dîner de smørrebrød au Brooklyn Bar avant de filer à Tivoli ::: Où Halloween a pris ses quartiers pour notre plus grand plaisir ::: 

14886334_10210338164346086_291437898_n

14962833_10210338164546091_282376355_n

tivoli_n

Tivoli, ou comment avoir 12 ans de nouveau 

Au troisième jour, la pluie calme un peu nos ardeurs ::: La balade est donc plus statégique ::: Petit déjeuner à la Skt Peders Bakery, la plus ancienne boulangerie de la ville, pour déguster les meilleurs kanelsnegles du monde ::: Tellement bons qu'on est revenu le lendemain en faisant un détour sur notre programme ::: Fin de l'aparté gourmand (enfin presque) ::: Balade dans le quartier Latin avec arrêts fréquents dans les boutiques de design et visite de la Rundetaarn :::  

14885763_10210338163346061_589085041_n

Par deux fois, un restaurant plutôt renommé à refuser de nous installer...on a donc du trouver d'autres adresses ::: Blød hat a été particulièrement à la hauteur ::: La preuve par l'image ::: 

14958493_10210338162586042_239952798_n 14914669_10210338162786047_1422130437_n

Après une pause lecture forcée par la météo pluvieuse, plein d'énergie, on file dîner et boire chez WarPigs ::: Véritable paradis de la bière installé sur le MeatPacking District, autre antre de la gastronomie danoise ::: 

14914571_10210337893939326_27386712_n (oui, j'ai même rapporté le t-shirt avec le bÖ logo)

Au quatrième et dernier jour, après (donc) un détour chez Skt Peders Bakery, matinée au Nationalmuseet ::: Puis déjeuner avec des connaissances françaises aussi en week-end à Copenhague (ah, la magie des réseaux sociaux qui vous localisent et vous permettent de vous retrouver partout dans le monde) chez Maven  ::: Installé dans la sacristie de l'église Saint Nikolaj elle-même transformée en lieu d'exposition :::

14915035_10210338162466039_490483647_n

Et voilà, c'est déjà l'heure de reprendre l'avion pour Paris ::: A Copenhague, on fait du vélo, beaucoup de vélo mais on a choisi de tout faire à pied ::: Tout est propre et un peu féerique ::: Il y a des bougies partout ::: Même devant les boutiques, sans parler des citrouilles et potirons d'Halloween en quantité gargantuesque, sans que personne ne vienne abîmer ces décorations extérieures :::  A Copenhague, on retrouve quelque chose de Berlin et on reconnait quelque chose de Chicago ::: Il y a des parcs partout et la présence de la mer confère à la ville un côté rude et romantique à la fois ::: A Copenhague, on mange du hareng mariné (je suis en manque) et des réglises salés (j'ai tout un stock) ::: Quelques photos pour le plaisir :::

cope

 

14937942_10210338161186007_815400582_n14936909_10210338163546066_410025957_n14914669_10210337321925026_1577762880_n

14958639_10210337322845049_1984554782_n14937993_10210338164026078_1545367760_n14962873_10210338163226058_1467323159_n

Posté par _annabelle_ à 09:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 octobre 2016

En marge de la Fiac

Jeudi, un dîner prévu à la dernière minute ::: Des retrouvailles dans un bel hôtel particulier ::: Et je découvre la Outsider Art Fair ::: L'Art Brut est à l'honneur ::: Je connais peu ou très mal ::: Je reconnais quand même les oeuvres d'Henry Darger ::: Là, présentées au fond, sur un grand mur ::: C'est déroutant, amusant, intrigeant ::: Et la vue sur les grands boulevards est superbe ::: 

outsiderfair_n

Samedi, sous un grand soleil, virée à la Halle Saint-Pierre ::: Jusqu'au 26 février 2017 (!) on peut y voir les oeuvres de Gilbert Peyre ::: Des oeuvres qui parlent, pleurent, rient, chantent et pissent ::: Le tout avec délicatesse et humour ::: Les grands thèmes de la vie sont réunis, questionnés et mis en scène ::: Les applaudissements à la fin de chaque mise en scène en disent long sur l'émerveillement provoqué chez chacun ::: Le charme de la poésie mécanique ::: 

Posté par _annabelle_ à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2016

My Bauhaus is better than yours

Vernissage et moment prout-prout, le retour ::: Vernissage (donc) de l'exposition consacrée au Bauhaus ::: En compagnie de Matali Crasset ::: Enfin, pas vraiment vraiment en sa compagnie ::: Mais au même rythme ::: Dans cette horde sauvage des Amis des Arts Déco qui hante les vernissages ::: L'esprit du Bauhaus ::: De l'esprit, ou plutot de la force d'esprit, il en faut pour profiter du meilleur des lieux en compagnie de 25 congénères au mètre carré ::: Je suis yogini, ou je ne suis pas ::: Si on met de côté une légère incohérence de l'exploitation de l'espace ::: Oui, j'ai un peu de mal à revenir sur mes pas au cours d'une visite ::: Non, je ne suis pas psychorigide ::: L'exposition est particulièrement didactique et richement dotée ::: 900 pièces en tout pour évoquer cette révolution stylistique, l'adieu aux fioritures et l'avénement du minimaliste ::: (ça colle bien à l'ère actuelle, non?) ::: Les ateliers, les élèves devenus maîtres, les maîtres tout court ::: Les cours et les ateliers ::: Les genres décloisonnés, l'art et l'artisanat mêlés ::: Si l'expo insiste bien sur les influences (notamment médiévales) du mouvement (total), elle a en plus le mérite de finir sur la présentation d'oeuvres et d'artistes (très) contemporains inspirés par le Bauhaus et selectionnés par Mathieu Mercier ::: 

bauhaus-ballet-costumes-06

Triadic Ballet, Bauhaus, c. 1920

Posté par _annabelle_ à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2016

Miscellaneous ::: 8

Les conférences Drouot

Tous les derniers jeudis du mois ::: Une thématique, une conférence ::: On a commencé fort avec "Les cabinets de curiosité" par Maître Aguttes ::: A venir, Bernard Buffet, Bakst et l'art culinaire! :::

Juste la fin du monde

Dolan m'a collée au fond de mon siège ::: Toute l'oppression de la famille ::: Les rôles assignés à chacun, desquels il est tellement difficile de s'échapper, dans lesquels il est toujours facile et confortable de se lover, on connaît le rôle par coeur, pourquoi se priver? ::: 

Divalala

Femme, femme, femme ::: Un spectacle tout en voix ::: Et quelles voix! ::: Une jolie critique ici et même une vidéo ::: On découvre des chansons et on redécouvre des titres que l'on croyait connaître ::: 

Nuit Blanche

Cette année, j'ai surtout passé la nuit autour d'une énorme gauffre (à la crème de marron, pour bien entrer dans l'automne) ::: Trêve de plaisanterie ::: J'ai aussi vu un concert de thérémine ::: Cet étrange instrument joué ici par des Taupes, tantôt lyriques, tantôt rockeuses ::: Je voulais voir quelque chose d'amusant et de troublant ::: La Nuit des Taupes était parfaite pour ça ::: 

taupes_n

A table!

De l'art de tester des adresses où végétariens et non végératiens trouvent leur bonheur ::: Les pâtes vivantes ::: Bookie ::: Khaosan ::: Le Lieu Dit ::: 

La fille inconnue

"Si elle est dans notre tête, c'est qu'elle n'est pas morte" ::: Et Adèle Haenel est une de mes actrices préférérées, depuis son second rôle dans "Suzanne" où elle volait la vedette à l'héroïne insipide ::: 

Du yoga

Au quotidien, je pratique le Hatha, le Yin et le Vinyasa ::: En version flow et en version plus dynamique ::: Chaque jour, un yoga différent ::: Pour le plaisir ::: Dernièrement, j'ai essayé une autre forme de yoga, le Mandala Flow Yoga, ainsi que le bodyART ::: Avec le premier, le tapis devient une véritable aire de jeux ::: On tourne autour de soi, on tourne autour du tapis ::: Avec fluidité, comme une danse ::: Avec le second, on respire, on transpire et on fait des postures totalement nouvelles (pour moi) ::: Autant je suis convaincue par le premier, autant il me faut tester de nouveau le second :::

Polina

J'avais adoré la bd ::: Maintenant le film ::: Il me tarde d'être en novembre ::: (oui Karine, je te passe le volume dès que...)

Chez Angelina

20 ans de vie à Paris et je suis enfin allée chez Angelina ::: Oui, il était temps ::: A la faveur d'un samedi midi ensoleillé, aucune attente, on a saisi la jolie table qui s'offrait à nous pour bruncher :::  Le tapis de la Savonnerie mériterait un nettoyage, le service est trop condescendant à mon goût ::: En revanche, le Mont Blanc était largement à la hauteur de mes attentes ::: Direct dans mon top 5 ::: Il va me falloir y retourner, je n'ai pas goûté au célèbre chocolat chaud de la maison ::: On est resté au champagne ::: Des volontaires pour un chocolat ?:::

angelina

 

Posté par _annabelle_ à 09:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 septembre 2016

Miscellaneous ::: 7

Un ouvrage de référence

Si vous ne connaissez rien à l'enluminure du XVIe siècle, les Presses universitaires de Tours publient un ouvrage, qui fera c'est certain, référence en la matière ::: Etienne Colaud et l'enluminure parisienne sous le règne de François Ier avec une préface de François Avril ::: L'auteur, Marie-Blanche Cousseau a consacré sa thèse à cet enlumineur et s'est plongée pendant des années dans l'étude de vignettes enluminées réalisés par lui et ses ateliers ::: Un travail de petite fourmi qui lui a permis de mettre en lumière un pan de l'activité peinte à Paris à cette époque ::: 

colaud

Un bar

Avec des cocktails ::: Pour changer ::: De très bons cocktails ::: Le Cooper Bay ::: A côté du Marché Saint-Martin ::: Non seulement le bartender est beau garçon (soyons futiles) mais il nous a fait un show assez exceptionnel de lancé et réception de shaker ::: 

Un restaurant

Je n'y avais pas mis les pieds depuis très longtemps ::: Le Café Titon où l'on boit et mange en version germanique ::: Le burger végétarien est validé, sans oublier la bière du mois (à l'odeur de litchi) :::

Le bullet journal

Depuis le printemps je suis tombée dedans ::: Tout progressivement ::: La folle des listes que je suis a enfin trouvé son bonheur avec un simple cahier et un stylo ::: Ni plus ni moins ::: Surtout moins ::: Des informations ici ::: 

Divines

De la violence, de la tendresse et beaucoup d'humour ::: Des petites nanas qui veulent s'en sortir en choisissant une voie qui mène inexorablement nulle part ::: Une amitié à la vie, à la mort ::: Des maladreses cinématographiques (en même temps, hein, je n'ai jamais réalisé un long métrage alors mon avis, hein...) mais des scènes marquantes et des interprétations très justes ::: 

Posté par _annabelle_ à 14:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 septembre 2016

Du yoga

(attention billet très pénible, plein de bons sentiments et de yogitude, vous êtes prévenu.e.s)

yogagetty

Yoga class, 1965, Getty Images

En octobre 2013, j'ai écrit ce billet sur le yoga ::: A l'époque, mon corps subissait de nombreux traitements médicamenteux ::: Je n'avais plus d'activité physique depuis quelques mois et j'avais besoin de me retrouver ::: Malgré quelques réticences, je me suis mise au yoga ::: Avec plaisir et joie ::: Au bout de quelques mois, la déception fut totale ::: Manque d'envie et gros ennui ::: J'ai alors renoncé à mes cours du jeudi soir ::: Un licenciement, une opération, une rupture, un déménagement, un nouveau job, bref...un nouveau chapitre de vie plus tard (le tout en 4 mois), je n'avais toujours pas repris d'activité physique ::: Et ma nouvelle vie s'est écrite alors avec un nouveau corps ::: Résultat de mon opération ? Résultat de tous ces changements aussi radicaux que rapides ? Je ne sais pas ::: Toutefois j'aurais eu besoin de près d'une année pour m'apprivoiser, pour apprivoiser mes nouveaux contours ::: Et autant de temps pour renouveller mon stock de soutiens-gorge ::: Notre séjour au Sénégal a été l'occasion de renouer avec le plaisir de l'activité sportive ::: En gros, 5h de sport par jour ::: Ou comment passer de rien à beaucoup ::: De retour à Paris, sous la pluie et dans le froid, le besoin de bouger était encore là ::: Et voilà comment en janvier, j'ai ressorti mon tapis de yoga ::: Dans un autre contexte, avec une autre prof, dans un tout autre état d'esprit ::: j'ai commencé par une heure par semaine ::: A la deuxième séance, la deuxième semaine donc, j'ai compris qu'il fallait que je passe à au moins deux cours hebdo ::: Je me suis offert un tapis de meilleure qualité mais j'ai continué à porter mes leggings recousus à la main ::: Et j'ai entraîné Karine dans ma chute! ::: J'ai tenu ce rythme pendant 6 mois ::: En juin, j'ai ressenti le besoin de passer à trois cours ou plus par semaine ::: J'ai profité du mois d'août pour suivre des cours quotidiennement lorsque j'étais à Paris, histoire d'assurer une transition (en douceur) ::: Pendant mes vacances loin de la capitale, grâce à youtube, j'ai continué à pratiquer, toujours avec Karine ::: Et quand l'heure de la rentrée a sonné, le 5 septembre pour moi, j'ai organisé ma semaine en intégrant un cours par jour (sauf le week-end, là, mon amoureux me fait courir et c'est une tout autre histoire) ::: Bref, le yoga est devenu aussi vital que manger, boire, lire, dormir, rire, embrasser au quotidien ::: Je suis devenue une yogini plus qu'assidue ::: J'ai besoin de cette heure où je suis nul part et partout à la fois ::: Et tout mon quotidien a changement ::: Ou plutôt, mon positionnement face au quotiden a changé ::: Je suis plus détendue, physiquement et surtout moralement ::: Je prends du recul sur moi et je tiens à distance les choses/éléments/personnes/événements/situations qui ne me plaisent pas ::: Je gère mes angoisses différement ::: Je regarde à l'intérieur de moi ::: Et je stresse mes ami.e.s avec mes monologues sur les bienfaits du yoga ::: Quand je ne leur offre pas des chaussettes de yoga pour s'y mettre* ::: On me demande régulièrement : "t'es libre ou t'as yoga?" :::  Mon (sexy)psy veut même me relâcher dans la nature après des mois de votre relation torride hebdo ::: Il considère que je n'ai plus autant besoin de lui ::: A cela s'ajoute aussi une alimentation totalement revue et corrigée, ou presque ::: Je ne mange pas de viande ::: Il me reste toutefois le pastis, les glaces au calisson, les m&m's bleus,... bref de quoi me lester sur mon tapis ::: Maintenant, j'ai très envie d'une retraite en Inde, à Bali(Bali) ou même en Bretagne :::

 

*Accessoire totalement superflu 

Posté par _annabelle_ à 10:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
22 septembre 2016

Automne indien?

automne

Posté par _annabelle_ à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2016

Tallon total

 

tallon_n

Mercredi dernier sonnait la rentrée, celle des sorties culturelles parisiennes et des vernissages prout-prout ::: Aux Arts décoratifs, Roger Tallon est dignement honoré avec l'exposition Le Design en mouvement ::: Ou comment j'ai découvert que je vivais dans un monde designé par Tallon sans le savoir ::: Du RER au tabouret en passant par le bidon ELF, le funiculaire de Montmartre, le Corail (aka le "COnfort sur RAIL"!) ou encore l'escalier hélicoïdal (sur lequel je ne peux pas monter pour cause de vertige) et Art Press et sa maquette si reconnaissable ::: Bref, Tallon est partout, Tallon est global, Tallon est total (ou Elf*) ::: Même disparu, il est dans notre quotidien et a marqué définitivement, en 60 années de carrière, notre sens de l'esthétique ::: Avec cette impression que son vocabulaire est une source d'inspiration inépuisable ::: Et puis, (re)découvrir des objets d'un quotidien passé mais pas si éloigné, ça ne rajeunit pas tout en offrant une cure de jouvence ::: 

 

*Elle est nulle, j'assume

Posté par _annabelle_ à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2016

Un été franco-français

Cette année, 5 semaines de vacances consécutives au compteur ::: Avec cette impression d'être étudiante de nouveau ::: De voir l'été s'étirer en longueur ::: Bon, en vrai, bien évidemment, ces 5 semaines ont filé comme l'éclair ::: Mais j'ai quand même l'impression qu'elles ont compté double ::: Sur différents plans ::: Pas de grand voyage cet été ::: C'est bien dommage car avoir autant de temps permet de partir longtemps et donc loin, partir loin et donc longtemps ::: Toutefois, mes destinations de rêve se trouvent dans l'hémisphère sud et sont donc en hiver quand nous, nous sommes en été ::: C'est moins rigolo* (et surtout plus/trop cher) :::  Pas de grand voyage mais des voyages en très bonne compagnie donc :::

Comme un échauffement, j'ai commencé en juillet par un week-end prolongé en amoureux à Aix avec une virée à Avignon pendant le festival ::: Une première pour moi ::: Et deux spectacles vus : "Naturellement belle" (à Paris ici) et les Swing Cockt'Elles ::: Ou comment aller voir des gens que l'on connait dans la vraie vie sur scène! ::: 

avi

Et en août, j'ai replongé à Aix ::: Entre ami.e.s ::: Avec un accueil de princesse ::: De quoi vraiment décompresser au bord de la piscine ::: Le programme était simple : apéro/piscine-piscine/apéro ::: Au rayon culture, on a poussé le vice avec l'expo "Turner et la couleur" et une visite "Sur les pas de Cézanne" (chaudement recommandée, et surtout, surtout, demandez Stella) ::: Et une bonne pincée de yoga (toujours au bord de la piscine) ::: Sans oublier les glaces au calisson ::: 

aix_n

Puis, virées sur mes terres natales dans l'attente d'un heureux événement (bien arrivé, O. complète ma petite collection à merveille!) dans le meilleur des rôles, celui de tante ::: 

amiens_n

A Paris, de longues balades, deux trois séances de ciné (à voir absolument : Toni Erdmann et Rester vertical) et du yoga (beaucoup) en extérieur, entre la tour Eiffel et le Louvre ::: De longues heures passées au Palais de Tokyo en compagnie de Houellebecq (et de Clément) et surtout avec les oeuvres de Mika Rottenberg ::: Une révélation ::: 

yoga

Et il était l'heure de partir pour la Corse ::: Après une première expérience plus qu'agréable à Ajaccio, j'ai tenté les environs de Porto Vecchio avec Karine ::: Je valide les eaux turquoises translucides, le soleil généreux, les escaliers de Bonifacio et la brousse de brebis ::: Deux adresses gourmandes à retenir ::: A Lecci/Saint-Cyprien, tentez la soupe de poisson et le(s) dessert(s) en duo à l'Emporium ::: A Porto V., chez A Furana les brochettes de Saint-Pierre aux noisettes et les beignets de fleurs de courgettes à la mousse de brousse (!) m'ont ravie (et pas que moi d'ailleurs) ::: Sans oublier la glace à la châtaigne (locale) :::  

corse

Et tu le vois l'Elephant là? Maintenant tu ne vois que lui...

corse3

 Plage de Palumbaghja (la plus belle?)

Côté lecture, j'ai fait le plein et je recommande surtout Les jours infinis de Claire Fuller (glaçant et donc raffraîchissant pendant cet été caniculaire) et Juste avant l'oubli d'Alice Zenitzer (ou comment lire sur une île en étant soi même sur une île et bercée par le bruit des vagues, quand la bande-son de la vie fait écho à celle des mots) :::Et puis il y a eu cette main posée sur une vitre qui attendait la mienne à l'aéroport, avec ce sourire bleu, soit une bonne, très bonne raison de rentrer montrer mes traces de bronzage ::: 

Et voilà, les 5 semaines sont déjà derrière moi ::: Et déjà de jolies choses se profilent pour la rentrée ::: Et votre été à vous ? ::: 

* En même temps, les Galapagos en août (et donc en hiver), c'était quand même très, très bien, hein.

Posté par _annabelle_ à 11:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Où ça l'été?

ete

Bonnes Vacances!

Posté par _annabelle_ à 14:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]