la vie paisible

22 juillet 2014

:::650:::

Bande-son de l'été

Posté par _annabelle_ à 13:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 juillet 2014

:::649:::

Un petit tour à l'hôpital et puis revient...

Ah ! Tu voulais les photos de mes plateaux repas ! ::: Tu ne vas pas être déçue, je te le dis :::

Mardi, au dîner (petit bouillon au vermicelle, compote et fromage blanc, hum !)

20140708_191222_resized

Mercredi, au dîner : (la même chose et oui, entre le dîner de la veille et ce repas, je n'ai rien mangé)

20140709_194816_resized

 

Jeudi au petit-déjeuner (j'avais trop faim, les biscottes ont été avalées avant la photo)

 

20140710_092308_resized

En en prime, mes jambes joliment emballées dans des bas de contention :

20140709_073506_resized

Alors, j'ai gagné mon pari ??? ::: (je précise que je vais bien, petite opération pour me débarasser d'une saleté, je suis comme neuve !) :::

Posté par _annabelle_ à 11:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 juillet 2014

:::648:::

Bon, tu viens maintenant l'été ? Je suis prête !

 

 

20140708_102139_resized

Posté par _annabelle_ à 10:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 juillet 2014

:::647:::

Et donc...

- et donc, ton blog va reprendre une activité normale ?

- bah, je sais pas...j'ai plus de ligne éditoriale, et puis ces derniers mois, je n'avais pas de choses spécialement amusantes à raconter...

- ça te manque pas un peu ?

- Si, si, parce que j'adore raconter ma vie, mais j'ai l'impression de faire dans le guide touristique ou le carnet gastronomique, alors bon...je pourrais relater mes aventures pro ou médicales mais bon, c'est pas vendeur non plus...

- En même temps, ça bouge !

- Tu veux dire que la vie de chômeuse, c'est plus excitant que la vie de pie voleuse sous les doreurs XVIIIe siècle, ça c'est vrai ! Pas le temps de s'ennuyer ! D'ailleurs, tu peux éviter d'aller dîner chez Yard, y'a que la bande-son à sauver (dixit le Gersois rockeur), en revanche Blue Valentine vaut le détour et plutôt deux fois qu'une ! Tu vois, je cause encore de bouffe ! A croire que je ne fais que ça !

- C'est pas faux, qu'est-ce que tu manges ! d'ailleurs, je voulais pas t'en parler, mais t'as pas un peu pris ? Genre tes joues, là, non ?

- T'inquiète ! Dès la semaine prochaine, ça me passera ! Je te posterai mes plateaux-repas en photo. Ne me remercie pas, je sais comment vendre du rêve !

- Beurck !

- Tiens, si tu t'ennuies pendant mon absence, tu peux aller voir le documentaire "Finding Vivian Maier", j'avais un peu peur du côté américain de la chose mais en fait, non, c'est sans concession ! Malheureusement, tu peux t'éviter le Terry Gilliam, "Zero Theorem", sans commentaire.

- Sinon, côté soldes, t'es passée voir pour ton maillot de bain ?

- Oui, merci bien les maillots en peau de bébé !

- ça va, fais pas ta rabat-joie ! T'as trouvé quand même ?

- Oui, mais mes indemnités vont vite filer à ce rythme ! Heureusement, Marnie m'a offert le coussin de mes rêves. Le Gersois ne la remercie pas d'ailleurs !

- Il n'a vraiment aucun goût ce garçon !

- Bah, pourquoi tu crois qu'il est avec moi...pas pour mes hordes de coussins en tout cas.

- Il n'a vraiment aucune notion du confort...tu penses le quitter ?

- Je le garde encore quelques mois, histoire de voir si la situation est rattrapable, mais il ne passera peut-être pas l'hiver. En même temps, c'est là qu'il tient toutes ses promesses en tenant chaud...et puis maitenant que nous avons une nouvelle salle de bain, j'aime mon confort quand même...

- Ah ! Mais qu'est-ce qu'il est dégoûtant ce café ! Bon, je file, j'ai des crayons de couleurs à acheter moi ! Bisous

 

Posté par _annabelle_ à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2014

:::646::: + Edit

Les chats du rabbin, de l'imam, du pope et du curé :::4:::

Après un réveil à 4h grâce (à cause de) à l'appel à la prière, on se lève vraiment tôt pour notre dernier jour ::: Au programme, la descente le long de la côte jusqu'à Tel-Aviv avec un arrêt à Césarée pour visiter le site de la veille ville ::: D'une richesse archéologique incroyable, le site a aussi un petit quelque chose du parc d'attraction ::: C'est d'abord un peu gênant et puis, finalement, quand on se retrouve à déjeuner face à la mer, on apprécie le confort des infrastructures ::: Oui, je suis faible face au confort, c'est mon côté poule de luxe ::: Une fois encore, c'est un voyage dans le temps que nous vivons, de l'Antiquité à nos jours en passant par le Moyen Âge :::

CIMG4675

CIMG4677

CIMG4679

CIMG4683

CIMG4684

CIMG4685

CIMG4687

CIMG4690

CIMG4696

(admirez l'aligement entre les colonnes du cardo et les tours de l'usine installée à côté du site)

CIMG4698

Et voilà, c'est fini...et j'ai déjà envie de repartir ::: En déballant ma valise, j'ai été rattrapée par les odeurs des infusions achetées sur le marché de Jérusalem ::: Pour une fois que mon linge ne sentait pas le fennec ::: Ce voyage va me suivre longtemps, tant il m'a bousculée ::: Et je ne parle pas seulement de la sensation de flottement dans la Mer Morte ::: La présence religieuse, la ferveur palpable, les tensions qui en découlent, la liturgie, c'est marquant ::: Le sentiment de ne jamais être assez couverte, c'est troublant ::: Ce n'est pas vraiment explicable ::: On n'est jamais autant soi-même que lorsque l'on sort de sa zone de confort ::: Vivement la prochaine sortie ::: Une autre chose, la peureuse que je suis n'a jamais vraiment eu peur, malgré les problèmes et les images aux informations que l'on a pu voir ::: Ces Terres Saintes sont une poudrière qui peut s'enflammer à tout moment, c'est vrai mais ce sont des terres accueillantes et tellement belles ! :::

Petit bonus :

CIMG4318

Au Saint-Sépulcre, pendant la messe, consultation des mails sur iphone...pour tout le monde !

CIMG4445

Finalement, le canapé sur le toît, c'est pratique aussi

CIMG4661

Séance photo entre filles, la photographe est toute voilée, pas ses copines

Enfin, en fin, personne n'a, durant ce séjour, subi le moindre syndrome de Jérusalem !

Edit : j'apprends à l'instant que les trois adolescents kidnappés ont été retrouvés morts aujourd'hui (30-06-14). Je suis attérée et attristée par cette nouvelle et surtout effrayée pour la suite des événements qui vont se jouer des deux côtés du mur de séparation. 

Posté par _annabelle_ à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



26 juin 2014

:::645:::

Les chats du rabbin, de l'imam, du pope et du curé :::3:::

Après ces quatre jours passés à Jérusalem, on attaque le reste du pays en commençant par le sud ::: On loue une voiture et on file vers la Mer Morte pour un bain ::: Très vite, le décor change, on avance vers le désert ::: En chemin, on croise des campements de bédouins, des chameaux et des troupeaux de brebis ::: A 11h du matin, il fait déjà 45 degrés et on flotte ::: On flotte comme des bouées ::: La sensation est très suprenante, l'eau a la texture de l'huile et dès que l'on touche un tissu (serviette ou autre) se forment alors des croûtes de sel ::: On longe la mer jusqu'à Arad où on dormira le soir ::: Après une pause au frais, on part visiter Masada ::: C'est la fin d'après-midi, le soleil est lourd mais le site désertique ::: Encore un coup de chaud pour moi ::: Heureusement, la Mer Morte m'attend pour un bain de coucher de soleil ::: A Arad, on dine dans le (seul ?) restaurant de la ville ::: Aucune kippa à l'horizon et des femmes habillées à l'occidentale, autre lieu, autres moeurs :::

CIMG4544

CIMG4562

CIMG4585

CIMG4595

CIMG4608

(oui, mes Cr*ocs sont rose fluo)

Le lendemain, on pousse notre exploration du désert du Neguev, au frais de la clim' de la voiture que nous avons transformé en "peoplecar" en mois de 12h ::: On traverse le cirque de HaMakhtesh HaGadol ::: Lorsque le Gersois en a assez de rouler, on remonte vers le nord du pays, en route, le paysage change progressivement et se verdit ::: Comme les Croisés, on arrive à Saint-Jean d'Acre :::

CIMG4612

CIMG4613

CIMG4615

CIMG4618

CIMG4622

A Saint-Jean-d'Acre, nous logeons dans une guesthouse des plus étonnantes, sur le plan de la déco ::: La femme du propriétaire, Victoria, m'attire à l'écart et nous avons une discussion sur la mode et la beauté, moi en short et elle sous son voile ::: On compare la couleur de nos cheveux comme deux copines parlent du jour et de la nuit ::: On parcourt la ville, ou plutôt les deux villes ::: La ville souterraine des croisées, la ville supérieure des musulmans ::: Remparts, plages, marché, citadelle et souterrain des Templiers, Hamman, marché turc et musée des Trésors ::: Pour la première fois, je rentre dans une mosquée où on croise les chats de l'Imam ::: Le soir, on fait une petite croisière, sur un bateau à la sono hurlante, pour découvrir la ville depuis la mer, en compagnie d'un petit couple d'amoureux tout timide avec lequel on échange quelques mots en anglais et en arabe ::: Pour le dîner, on vous recommande très chaudement le restaurant de poisson "Belal" ::: Au Khan Al-Faraj, la victoire des Français sur les Suisses délient les langues, dans toutes les langues ::: A 4h du matin, l'appel à la prière me réveille à peine ::: A Haïfa, on découvre la baie et le sanctuaire Bahaï et ses jardins ::: On renonce à une visite de Nazareth, on a seulement envie de profiter de la douceur de vie d'Acre :::

CIMG4656

CIMG4657

CIMG4632

CIMG4646

CIMG4630

CIMG4654

CIMG4668

CIMG4670

CIMG4638

CIMG4671

CIMG4672

CIMG4673

(à suivre)

Posté par _annabelle_ à 16:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

:::644:::

Les chats du rabbin, de l'imam, du pope et du curé :::2:::

Après un petit déjeuner sur le toit de l'hôtel (merci Peter pour l'adresse !) en regardant la ville et la Citadelle de David (que l'on visitera plus tard dans la journée), on se prépare pour visiter l'Esplanade des Mosquées ::: En fonction des lieux, je me couvre et me découvre ::: Je joue à l'oignon entre jupe longue/bermuda/foulard/chapeau ::: Au moins, ma peau ne brûle pas sous le soleil écrassant  ::: Sur l'esplanade, après un contrôle de sécurité musclé pour le sac du Gersois, le calme régne à l'ombre des oliviers ::: Un thé à la menthe dans le souk Al-Qattanin pour se remettre et visiter le quartier musulman ::: Après la messe à la cathédrale arménienne Saint-Jacques (cette fois ouverte), on file sur les remparts pour une longue, très longue balade ::: A niveau de la porte des Lions, soudainement, une foule d'hommes portant un cercueil ouvert entre dans la ville et se dirige vers l'esplanade ::: Depuis les remparts, on se fige sur place, avec l'impression d'être de trop tout en ayant la "chance" d'observer une scène d'un quotidien plus que quotidien qui souvent nous échappe en voyage ::: La journée se termine comme elle a commencé, sur le toit de l'hôtel tandis que résonne l'appel à la prière sous le coucher du soleil :::

 

CIMG4353CIMG4362

CIMG4372MCIMG4376

CIMG4385CIMG4387

CIMG4391CIMG4388

CIMG4403MCIMG4417

CIMG4422CIMG4431

CIMG4446

10417622_10203540425526864_4544300553950539422_n

Une petite virée en bus pour le Mont des Oliviers, où l'on célèbre les trois ans de notre rencontre ::: Chapelle de l'Ascension (avec l'empreinte du pied du Christ...et des notres), Pater Noster, cimetière Juif, Dominus Flerit, église de Sainte-Marie-Madeleine, Gethsémani mais surtout le très impressionnant Tombeau de la Vierge ::: La Picarde n'étant pas soluble dans la chaleur, j'ai mon premier coup de chaud, une petite sieste et on repart à pied pour le Musée d'Israël et ses riches collections  ::: Comme des gamins, on s'éclate sur le Big Bambu ::: 

CIMG4452CIMG4454

 

CIMG4457CIMG4459

CIMG4464CIMG4466

 

CIMG4467 CIMG4475

 

CIMG4479CIMG4497

Remarque pour Paulette : les falafels sont bons partout ou presque, toutefois ceux de la rue des Rosiers auront toujours le goût de nos années thèse (minute nostalgie) ! :::

Le lendemain, au petit matin, après avoir demandé un avis éclairé à l'office du tourisme où on nous a regardé avec des yeux tout ronds, nous avons pris le bus pour Bethléem ::: En effet, suite aux événements de la semaine passée, des contrôles de sécurité ont été mis en place en Cisjordanie, notamment à Bethléem et à Hebron ::: Et nous n'avions pas envie de jouer avec le feu ::: On nous a expliqué que, peut-être, des contrôles d'identité plus rigoureux auraient lieu ::: Sur le chemin, depuis le bus, on aperçoit le mur de séparation ::: Assez troublant ::: En ville, outre l'église de la Nativité (en travaux) et la chapelle de la grotte du lait, on se balade surtout sur le marché (pas de photo), un vrai concentré de vie ::: Au retour, le contrôle au check-point est, pour le coup, un peu glaçant ::: Les Palestiniens doivent descendre du bus et présenter leurs papiers, tandis que nous restons à l'intérieur, au frais sous la clim' ::: De retour à Jérusalem, nous continuons notre plongée dans la vraie vie, au marché de Mahane Yehuda ::: On dîne sur place au milieu des chats ::: Car ici, y'a pas de pigeons mais des chats ::: Partout, vraiment partout :::

CIMG4504CIMG4517

 

CIMG4520

CIMG4531CIMG4529

 

CIMG4533CIMG4534

 

CIMG4535CIMG4536

CIMG4537CIMG4538

La citronnade fraîche à la menthe (limonana) a très vite été déclarée boisson officielle de notre voyage...je travaille sur ma propre recette maintenant :::

(à suivre)

Posté par _annabelle_ à 08:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 juin 2014

:::643:::

Les chats du rabbin, de l'imam, du pope et du curé :::1:::

La vie paisible a pris ses quartiers sous les bougainvilliers et les frangipaniers en fleurs ::: Reporté deux fois, notre voyage en Terre(s) Sainte(s) était plus que préparé ::: Le Routard, le Lonely, le Guide bleu et surtout les Chroniques de Guy Delisle nous ont servi de bible ::: Du nord au sud du pays, j'ai atteint l'Orient de mon orient ::: Je ne sais pas comment m'y prendre pour restituer toutes les facettes de ce pays, ses couleurs, ses odeurs, ses ambivalences, ses complexités, ses richesses ::: Pendant 10 jours, j'ai perdu mes repères pour mieux me retrouver :::

Tel-Aviv

CIMG4251  CIMG4277 CIMG4263  CIMG4260

CIMG4255   CIMG4269

A peine descendus de l'avion, nous avons longé le front de mer de Tel-Aviv et croisé toute une foule gayment colorée ::: A Tel-Aviv, le caleçon de bain se porte bas, très bas sur les hanches ::: Pour le plaisir des yeux ::: Alors que la GayPride se terminait, Shabbat commençait ::: D'un coup, toute l'agitation de la ville "qui ne dort jamais" a cessé, vraiment cessé ::: Et que faire pendant Shabbat ? Comme tous les habitants, samedi matin, nous avons profité de la plage avant de nous lancer dans une belle balade en ville, entre architecture du XVIIIe, Bauhaus et immeubles modernes ::: A 20h10, à la tombée de la nuit, l'activité a repris et nous avons pu prendre un bus pour Jérusalem :::


Jérusalem

La ville nous a réservé un accueil des plus chaleureux et des plus lumineux ::: Le Festival of Light se tient en juin et attire une foule immense qui converge de la ville nouvelle à la vieille ville dans un même élan, dès le coucher du soleil et pendant une semaine ::: Le lendemain, à la première heure, on part visiter le Saint-Sépulcre, on traverse le quartier musulman pour arriver au Mur des Lamentations, du quartier Juif on passe au quartier Arménien ::: La vieille ville n'est pas très étendue mais on peut se balader pendant des heures dans le dédale de ruelles ::: De l'église de la Dormition, on passe au Tombeau de David, où du côté réservé aux hommes le Gersois assiste à une scène de grande ferveur tandis que de mon côté j'entends seulement les chants et j'observe sous la paroi de séparation les pieds agités, du côté des femmes, c'est très calme ::: A 15h, on se présente à la cathédrale Saint-Jacques pour assister à la messe arménienne...pas de messe mais un homme parlant français propose de nous conduire dans le quartier (privé et difficilement accessible) jusqu'à l'église des Saints-Archanges (datant du XIIe) pour assister à la messe des clercs ::: Avec une petite dizaine de fidèles arméniens, nous assistons complètement hallucinés, à cette cérémonie des plus prenantes ::: Après une petite sieste, nous repartons pour le Saint-Sépulcre, les portes se ferment après notre arrivée et nous assistons là encore à une messe avant de rentrer dans l'édicule ::: Puisque le matin, le Gersois a oublié son petit papier, nous retournons au Mur des Lamentations ::: Nous assistons alors à l'arrivée d'une foule chantante ::: Rapidement, l'esplanade est noire de monde ::: Pendant plus de deux heures, les fidèles chantent et prient ::: ça donne des frissons ::: Un peu perdu, on comprendra plus tard le pourquoi de ce rassemblement humain * ::: On dîne dans un charmant restaurant de la nouvelle ville, où les raviolis de patate douce sont à tomber ::: C'est tellement bon et agréable qu'on y reviendra ::: Devant le match France/Honduras, je perds un pari...pour mon plus grand plaisir ::: 

CIMG4345

 

CIMG4281CIMG4283

 

CIMG4292CIMG4286

CIMG4310 CIMG4309 

CIMG4307CIMG4299CIMG4300

CIMG4344CIMG4346

(à suivre)

Posté par _annabelle_ à 19:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

01 mars 2014

:::642:::

Je chante, tu chantes, elle danse,...

 

 

Posté par _annabelle_ à 14:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 février 2014

:::641:::

15 jours de célébration, ou presque

20140106_112159

J'aime bien l'imprévu et les journées qui se terminent différemment de comment elles ont commencé ::: Pendant 5 jours, chaque jour, j'ai reçu un sms avec un indice ::: Chaque jour, j'ai découvert un cadeau caché quelque part dans notre appartement ::: L'année prochaine, j'envoie LeGersois à l'autre bout du monde ::: Ainsi, j'aurai, c'est certain, encore plus de surprises ::: Les absents ont toujours tort, c'est bien connu ! ::: Les jours rallongent mais nous avons toujours le c*l entre deux chaises ::: En vrai, c'est difficile de s'y faire ::: Patience, patience, tout va se décanter en même temps ::: J'ai donné mon deuxième cours de couture et je suis assez satisfaite des progrès de mon élève ::: D'ailleurs, qu'elle soit revenue, c'est déjà beaucoup, non ? ::: Du coup, j'ai sortir ma MAC pour moi, Paulette, j'espère que tu seras fière du résultat ::: Cette année, donc et encore, j'ai été gâtée-pourrie ::: Mais surtout très bien entourée par le noyau dur ::: MERCI ::: J'avance doucement dans ma lecture du Chardonneret - que je peine à transporter dans mon sac - je savoure ma lecture et je rigole toute seule de la description d'un certain milieu, d'un milieu certain ::: Toutes ressemblances ne sont pas fortuites :::

20140222_085917

Et ce matin, au petit-déjeuner, dégustation du célèbre doggy-bag de riz au lait de l'Ami Jean ::: Encore meilleur le lendemain d'un bon dîner en amoureux ::: Voilà, la fête est finie ::: Je vais profiter au maximum de cette nouvelle année :::

Posté par _annabelle_ à 15:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »