la vie paisible

23 septembre 2016

Du yoga

(attention billet très pénible, plein de bons sentiments et de yogitude, vous êtes prévenu.e.s)

yogagetty

Yoga class, 1965, Getty Images

En octobre 2013, j'ai écrit ce billet sur le yoga ::: A l'époque, mon corps subissait de nombreux traitements médicamenteux ::: Je n'avais plus d'activité physique depuis quelques mois et j'avais besoin de me retrouver ::: Malgré quelques réticences, je me suis mise au yoga ::: Avec plaisir et joie ::: Au bout de quelques mois, la déception fut totale ::: Manque d'envie et gros ennui ::: J'ai alors renoncé à mes cours du jeudi soir ::: Un licenciement, une opération, une rupture, un déménagement, un nouveau job, bref...un nouveau chapitre de vie plus tard (le tout en 4 mois), je n'avais toujours pas repris d'activité physique ::: Et ma nouvelle vie s'est écrite alors avec un nouveau corps ::: Résultat de mon opération ? Résultat de tous ces changements aussi radicaux que rapides ? Je ne sais pas ::: Toutefois j'aurais eu besoin de près d'une année pour m'apprivoiser, pour apprivoiser mes nouveaux contours ::: Et autant de temps pour renouveller mon stock de soutiens-gorge ::: Notre séjour au Sénégal a été l'occasion de renouer avec le plaisir de l'activité sportive ::: En gros, 5h de sport par jour ::: Ou comment passer de rien à beaucoup ::: De retour à Paris, sous la pluie et dans le froid, le besoin de bouger était encore là ::: Et voilà comment en janvier, j'ai ressorti mon tapis de yoga ::: Dans un autre contexte, avec une autre prof, dans un tout autre état d'esprit ::: j'ai commencé par une heure par semaine ::: A la deuxième séance, la deuxième semaine donc, j'ai compris qu'il fallait que je passe à au moins deux cours hebdo ::: Je me suis offert un tapis de meilleure qualité mais j'ai continué à porter mes leggings recousus à la main ::: Et j'ai entraîné Karine dans ma chute! ::: J'ai tenu ce rythme pendant 6 mois ::: En juin, j'ai ressenti le besoin de passer à trois cours ou plus par semaine ::: J'ai profité du mois d'août pour suivre des cours quotidiennement lorsque j'étais à Paris, histoire d'assurer une transition (en douceur) ::: Pendant mes vacances loin de la capitale, grâce à youtube, j'ai continué à pratiquer, toujours avec Karine ::: Et quand l'heure de la rentrée a sonné, le 5 septembre pour moi, j'ai organisé ma semaine en intégrant un cours par jour (sauf le week-end, là, mon amoureux me fait courir et c'est une tout autre histoire) ::: Bref, le yoga est devenu aussi vital que manger, boire, lire, dormir, rire, embrasser au quotidien ::: Je suis devenue une yogini plus qu'assidue ::: J'ai besoin de cette heure où je suis nul part et partout à la fois ::: Et tout mon quotidien a changement ::: Ou plutôt, mon positionnement face au quotiden a changé ::: Je suis plus détendue, physiquement et surtout moralement ::: Je prends du recul sur moi et je tiens à distance les choses/éléments/personnes/événements/situations qui ne me plaisent pas ::: Je gère mes angoisses différement ::: Je regarde à l'intérieur de moi ::: Et je stresse mes ami.e.s avec mes monologues sur les bienfaits du yoga ::: Quand je ne leur offre pas des chaussettes de yoga pour s'y mettre* ::: On me demande régulièrement : "t'es libre ou t'as yoga?" :::  Mon (sexy)psy veut même me relâcher dans la nature après des mois de votre relation torride hebdo ::: Il considère que je n'ai plus autant besoin de lui ::: A cela s'ajoute aussi une alimentation totalement revue et corrigée, ou presque ::: Je ne mange pas de viande ::: Il me reste toutefois le pastis, les glaces au calisson, les m&m's bleus,... bref de quoi me lester sur mon tapis ::: Maintenant, j'ai très envie d'une retraite en Inde, à Bali(Bali) ou même en Bretagne :::

 

*Accessoire totalement superflu 

Posté par _annabelle_ à 10:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

22 septembre 2016

Automne indien?

automne

Posté par _annabelle_ à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2016

Tallon total

 

tallon_n

Mercredi dernier sonnait la rentrée, celle des sorties culturelles parisiennes et des vernissages prout-prout ::: Aux Arts décoratifs, Roger Tallon est dignement honoré avec l'exposition Le Design en mouvement ::: Ou comment j'ai découvert que je vivais dans un monde designé par Tallon sans le savoir ::: Du RER au tabouret en passant par le bidon ELF, le funiculaire de Montmartre, le Corail (aka le "COnfort sur RAIL"!) ou encore l'escalier hélicoïdal (sur lequel je ne peux pas monter pour cause de vertige) et Art Press et sa maquette si reconnaissable ::: Bref, Tallon est partout, Tallon est global, Tallon est total (ou Elf*) ::: Même disparu, il est dans notre quotidien et a marqué définitivement, en 60 années de carrière, notre sens de l'esthétique ::: Avec cette impression que son vocabulaire est une source d'inspiration inépuisable ::: Et puis, (re)découvrir des objets d'un quotidien passé mais pas si éloigné, ça ne rajeunit pas tout en offrant une cure de jouvence ::: 

 

*Elle est nulle, j'assume

Posté par _annabelle_ à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2016

Un été franco-français

Cette année, 5 semaines de vacances consécutives au compteur ::: Avec cette impression d'être étudiante de nouveau ::: De voir l'été s'étirer en longueur ::: Bon, en vrai, bien évidemment, ces 5 semaines ont filé comme l'éclair ::: Mais j'ai quand même l'impression qu'elles ont compté double ::: Sur différents plans ::: Pas de grand voyage cet été ::: C'est bien dommage car avoir autant de temps permet de partir longtemps et donc loin, partir loin et donc longtemps ::: Toutefois, mes destinations de rêve se trouvent dans l'hémisphère sud et sont donc en hiver quand nous, nous sommes en été ::: C'est moins rigolo* (et surtout plus/trop cher) :::  Pas de grand voyage mais des voyages en très bonne compagnie donc :::

Comme un échauffement, j'ai commencé en juillet par un week-end prolongé en amoureux à Aix avec une virée à Avignon pendant le festival ::: Une première pour moi ::: Et deux spectacles vus : "Naturellement belle" (à Paris ici) et les Swing Cockt'Elles ::: Ou comment aller voir des gens que l'on connait dans la vraie vie sur scène! ::: 

avi

Et en août, j'ai replongé à Aix ::: Entre ami.e.s ::: Avec un accueil de princesse ::: De quoi vraiment décompresser au bord de la piscine ::: Le programme était simple : apéro/piscine-piscine/apéro ::: Au rayon culture, on a poussé le vice avec l'expo "Turner et la couleur" et une visite "Sur les pas de Cézanne" (chaudement recommandée, et surtout, surtout, demandez Stella) ::: Et une bonne pincée de yoga (toujours au bord de la piscine) ::: Sans oublier les glaces au calisson ::: 

aix_n

Puis, virées sur mes terres natales dans l'attente d'un heureux événement (bien arrivé, O. complète ma petite collection à merveille!) dans le meilleur des rôles, celui de tante ::: 

amiens_n

A Paris, de longues balades, deux trois séances de ciné (à voir absolument : Toni Erdmann et Rester vertical) et du yoga (beaucoup) en extérieur, entre la tour Eiffel et le Louvre ::: De longues heures passées au Palais de Tokyo en compagnie de Houellebecq (et de Clément) et surtout avec les oeuvres de Mika Rottenberg ::: Une révélation ::: 

yoga

Et il était l'heure de partir pour la Corse ::: Après une première expérience plus qu'agréable à Ajaccio, j'ai tenté les environs de Porto Vecchio avec Karine ::: Je valide les eaux turquoises translucides, le soleil généreux, les escaliers de Bonifacio et la brousse de brebis ::: Deux adresses gourmandes à retenir ::: A Lecci/Saint-Cyprien, tentez la soupe de poisson et le(s) dessert(s) en duo à l'Emporium ::: A Porto V., chez A Furana les brochettes de Saint-Pierre aux noisettes et les beignets de fleurs de courgettes à la mousse de brousse (!) m'ont ravie (et pas que moi d'ailleurs) ::: Sans oublier la glace à la châtaigne (locale) :::  

corse

Et tu le vois l'Elephant là? Maintenant tu ne vois que lui...

corse3

 Plage de Palumbaghja (la plus belle?)

Côté lecture, j'ai fait le plein et je recommande surtout Les jours infinis de Claire Fuller (glaçant et donc raffraîchissant pendant cet été caniculaire) et Juste avant l'oubli d'Alice Zenitzer (ou comment lire sur une île en étant soi même sur une île et bercée par le bruit des vagues, quand la bande-son de la vie fait écho à celle des mots) :::Et puis il y a eu cette main posée sur une vitre qui attendait la mienne à l'aéroport, avec ce sourire bleu, soit une bonne, très bonne raison de rentrer montrer mes traces de bronzage ::: 

Et voilà, les 5 semaines sont déjà derrière moi ::: Et déjà de jolies choses se profilent pour la rentrée ::: Et votre été à vous ? ::: 

* En même temps, les Galapagos en août (et donc en hiver), c'était quand même très, très bien, hein.

Posté par _annabelle_ à 11:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Où ça l'été?

ete

Bonnes Vacances!

Posté par _annabelle_ à 14:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 juin 2016

L'endo-quoi ?

Rien de mieux qu'une petite vidéo :::

 

Posté par _annabelle_ à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2016

Home is where my mat is

21 juin, Journée internationale du Yoga

Love it!

et toi, il est où ton tapis ?

 

Posté par _annabelle_ à 11:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 juin 2016

Miscellaneous ::: 6

Sophie Fontanel

Il y a des figures qui font partie de nos vies ::: (feu) Canal+, FranceInter, Cosmo, Elle,... ::: Maintenant, et depuis un moment déjà, elle oeuvre sur instagram et me fait rire tous les jours :::

Et un petit pour la route

Ce n'est un secret pour personne, j'aime siroter du Pastis l'été ::: Surtout servi en the rock, et au litre japonais ::: Et samedi soir, au cours d'une balade, entre deux rayons de soleil humide, je suis entrée par hasard sur l'antre du mal, Chez Janou ::: 80 pastis à la carte, pas moins ::: Oh, joie ! ::: Pour faire rire mon auditoire, j'ai commandé un "Ch'ti" ::: Bu avec modération comme il se doit ::: Maintenant, j'attends l'été ::: Le vrai ::: 

Une avant-première, une 

Macaigne et Amalric dans un même film ::: Tout pour me rendre heureuse ::: C'est loufoque, c'est du grand n'importe quoi ::: Y'a beaucoup d'animaux qui piquent ::: Et pas que ::: On a beaucoup ri ::: Et j'adore l'énergie de Vimala Pons ::: 

Un parfum

Il y a des sillages qui, immanquablement, me rappellent des personnes et des personnages ::: Une effleuve et me voici en présence de quelqu'un ou de quelqu'une ::: Dans mon panthéon personnel, son parfum est en train de laisser son empreinte ::: 

 

Posté par _annabelle_ à 11:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 juin 2016

1,2,3...Soleil

Parisian-Rhapsody-e1463074081167

Je deviens vieille ::: Ce temps gris me donne le cafard ::: Je quête le moindre rayon de soleil inexistant comme un chat ::: Je grogne, je gémis ::: Je manque de vitamine D ::: Je veux rester au chaud sous ma couette, faire un tipis et manger des pancakes parfumés à la Guimauve ::: En avant-première, avec le premier rôle en chair et en os sur scène, le film le plus pourri-pourri de la décennie ::: Une pseudo-esthétique à la David LaChapelle (en moche), une actrice absolument pas désirable (et moche) filmée par un réalisateur (moche) qui n'aime vraiment pas les femmes (et les rend moches) ::: Des scènes qui se veulent explosives mais qui laissent de marbre ::: En revanche, oui, regarder une fille avoir des haut-le-coeur pendant 10 minutes, ça ne manque pas, ça me donne vraiment envie de vomir ::: Un pseudo-bar qui se joue à la cool ::: Comble de la transgression, attention les yeux, le client a obligation de jeter ses épluchures de cacahuètes sur le pavé en ciment ::: Tellement transgressif ::: Et si on ne joue pas le jeu, le barman devient aggresif ::: C'est vrai et c'était presque rigolo à voir ::: Les cocktails sont pas mal, mais franchement, non ::: Heureusement, il y a l'exposition Anatomie d'une collection ::: C'est toujours un plaisir de filer à Galliera ::: Vêtement relique, vestige d'une personnalité, empreinte d'un corps, travail des petites mains et petits points ::: Heureusement, il y a la biographie de Charlotte Delbo ::: Franchement, ce n'est pas une partie de rigolade, je prends de grandes respirations à la lecture de certains passages, mais quelle personnalité ::: Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège d'exaltation dans le soleil d'Afrique et les combats d'Alsace, entre ici, Charlotte Delbo, avec ton terrible cortège ::: Heureusement, il y a les cours de yoga de Louise qui me sauvent la vie depuis près de 5 mois maintenant ::: Heureusement, il y a ce cheveu sur la soupe qui me pousse dans mes derniers retranchements et qui me rend toute guimauve ::: Heureusement ::: 

Posté par _annabelle_ à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2016

Coeur d'Orchidée

Pour mon anniversaire, cette année, j'ai reçu une orchidée ::: Enorme ::: Quand je dis énorme, ce n'est pas un euphémisme ::: Elle vient de chez Sylvain Georges ::: Une très belle adresse sur une de mes petites places parisiennes préférées ::: Depuis février, donc, je profite de ma rampe de fleurs grosses comme mon poing ::: Mais depuis quelques semaines, je trépigne pour une toute autre raison ::: J'ai une petite, toute petite, orchidée achetée trois francs six sous il y a près de 10 ans maintenant ::: Elle a changé trois fois de maisons ::: A chaque fois, je lui ai expliqué pourquoi ::: Il y a quelques années, elle m'a fait une pousse, un bébé orchidée accroché sur sa rampe ::: Depuis quelques semaines, donc, une autre rampe a poussé, tout tranquillement ::: Avec plusieurs bourgeons ::: Trois sont tombés ::: J'ai retenu ma respiration ::: Le dernier, seul et unique, a fleuri ce matin ::: 

fleur

 

Posté par _annabelle_ à 11:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]